logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

MARTIAL RAYSSE

CHAMPION MÉTADIER
Transit

Jean Clerté
Dans mes tiroirs

Exposition organisée à l’occasion de la parution du livre "Dans m...

Aurélie Dubois
VOIR PEUT-IL RENDRE FOU?

Accueil > Insolite ou le cabinet de curiosités Insolite ou le cabinet de curiosités
Œuvres de la collection du Frac Bretagne

Thibault HAZELZET
Mars et la Méduse

CALL FOR ARTISTS: ALCHEMIC BODY | FIRE . AIR . WATER . EARTH
Extended deadline: April 07, 2017

Dianne Bos - The Sleeping Green.
Un no man’s land cent ans après

GEORGES PACHECO
AMALTHEE

THE MOVEMENT OF CLOUDS AROUND MT. FUJI
Photographed & filmed by Masanao Abe

Exposition de Helmut Völter

Virginie Hervieu-Monnet
Activité

 
[humeur]
21-11-2016
Misungui Bordelle

Performer, à Spectacle vivant
Modèle-Comédienne, à modèle photo
Modèle Photo, à Modèle
Plasticienne, à Arts, Artists, Artwork
A travaillé à Paris
Études : Études de genre à Université Paris VIII Vincennes - Saint-Denis
A étudié à Lycée Vaugelas
http://misungui.tumblr.com/
http://monstertruckontheroad.tumblr.com/

Nous relayons le texte de Misungui Bordelle, publié sur facebook en date du 17 novembre à 10h36.
https://www.facebook.com/misungui.bordelle/posts/1626006997693139

17 novembre, 10:36 ·
Bon, il me faut vous faire le récit de ma journée d'hier, que j'ai consacrée, en compagnie de Romy Furie et Lily Sly, au dépôt de plainte contre le modèle vivant et masseur de mes deux dont je vous ai déjà parlé et le peintre complice chez qui il reçoit ses victimes, j'ai nommé Jérôme Cuvelier et Jean-François Renaud.
Nous nous étions donné rdv dans un café à Montparnasse, à deux pas de l'appartement du peintre. Nous voulions d'abord nous rencontrer toutes et nous donner la force de surmonter nos inquiétudes. Nous savions que notre histoire serait peut être un peu délicate à expliquer à des flics qui pourraient avoir quelques a priori sur notre métier, mais nous étions aussi persuadée que les faits étaient bien assez grave pour balayer rapidement cette question.
Main dans la main nous nous sommes rendues au commissariat du 14eme arrondissement, le coeur palpitant et les jambes tremblantes pour ma part.
J'ai vraiment horreur des flics, rentrer dans un comico et leur parler c'est vraiment une épreuve pour moi, j'ai voulu surmonter ce sentiment pour arrêter ces deux hommes et les empêcher de nuire pour de bon, je n'avais que cette idée en tête : que plus aucune fille ne viennent en larme me raconter ce qu'ils lui avaient fait.
A peine à l'accueil, après avoir annoncé que nous venions pour déposer plainte pour agression sexuelle et que nous donnions nos papiers d'identité, une femme en tenue est arrivée d'on ne sais où et d'un air agacé, un peu dubitative et presque dégoûtée nous lance :
"Bon j'en prends une la! La plus embêtée c'est laquelle?" D'un ton sec et sans la moindre tendresse, comme sur un marché aux bestiaux...
Je fais un pas en avant timidement pour ne pas laisser mes amies dans les griffes de cette affreux personnage, mais Romy s'avance carrément, en disant que son histoire est la plus récente. Elles s'engouffrent toutes les deux dans un couloir et c'est ainsi qu'on nous a séparées, sans plus de discours, explications, délicatesse...
Lily et moi nous retrouvons en salle d'attente... au bout de 20 minutes environ Romy nous envoie un texto : "c'est une connasse". On l'avait bien senti mais la c'est confirmé, quelques minutes plus tard elle nous rejoint en salle d'attente et on emporte Lily à sa place qui part dans un état vraiment fébrile, tant ses émotions à propos de l'événement sont encore à fleur de peau et tant on est reçu comme des malpropres...
Romy m'explique alors que la policière, lorsqu'elle a commencé son histoire histoire en posant le contexte : "je suis modèle vivant, je posais donc nue avec l'agresseur au moment des faits", la femme à levé les yeux au ciel. Romy, guerrière courageuse ne se démonté pas et lui : "qu'est ce que votre regard signifie exactement?" Et la policière de répondre : "bah il fallait vous y attendre!".
Donc, mesdames messieurs, quand on pose nue pour un peintre il faut s'attendre à se faire violer, c'est un peintre la suite logique des événement en somme....
NON MAIS WHA THE FUCK?????!!!!!
Romy continue son récit et se fait expliquer par un homme, venu à la rescousse de la femme flic, qu'il n'y a pas "d'élément moral" (ne nous demandez pas ce que xa veut dire c'est un mystère) et la seule explication donnée donnée à ce sujet est une comparaison avec une agression dans le métro : "c'est pas comme si vous étiez dans le métro et que hop! On vous touche les seins (geste mimé à l'appuie), la il avait déjà la main sur votre sexe alors bon...."
ALORS BON QUOI CONNARD???!!!!!
Aussi, il semblerait que moi je ne puisse pas porter plainte parce que les faits seraient prescrits. Romy leur avait dit que ça m'était arrivé il y a 3 ans. A ce moment là je si très étonnée et déçue, frustrée... Bref, mais comme je ne connais pas la loi j'y crois.
Lily apparaît soudain et semble dans un état de choc, elle tremble de la tête au pied et nous annonce qu'elle s'en va, qu'elle ne restera pas une minute de plus, l'homme vient de lui dire : "vous savez ce n'est pas facile pour une homme de rester immobile dans un tel contexte (celui de la pose)"
HALLUCINANT!!!
Ni une ni deux nous sommes parties, la femme qui nous court après en nous disant qu'il ne faut pas partir, on lui explique qu'on a été reçu comme de la merde et elle répète en boucle "non c'est pas vrai, pas du tout!" Comme si la important était son honneur à défendre.... du délire....
Nous sommes donc allées dans un autre commissariat, et la il a fallu surmonter de plus belle nos angoisses..... mais nous etions déterminées à faire valoir nos putain de droits!
Et la comico du 12 ème avec un accueil qui n'a juste RIEN À VOIR. Le jour et la nuit. Déjà j'apprends que mon cas n'est pas du tout prescrit (c'est 10 ans pour un viol, donc avec 3 ans on était large...), et des mots bienveillants et inclusifs sont prononcés, on nous donne un petit espace isolé pour qu'on soit au calme et entre nous, on nous propose de l'eau, on nos considère, après avoir entendu nos histoire on nous pose les mots juste sur ce qui nous est arrivé et on nous explique bien de ne pas minimiser, que ce sont des faits graves, qu'il est clair que les individus doivent être incriminés, qu'en aucun cas notre métier ne représente un obstacle et qu'ils ont l'habitude de traiter des viols sur des prostitués du quartier, ce qu'ils entendent donc parfaitement.
Bref je oasse les détails mais on s'est d'autant plus rendues compte que les fils du 14eme étaient juste des gros tarés dangereux alors s'il vous plaît, faites tourner !
Et si des médias veulent traiter l'histoire nous sommes prêtes à témoigner (Sarah Devicomte, Manon Deniau, Stéphane Arnoux si t'as des contact chez lundi matin ou fakir....).

Misungui Bordelle
21-11-2016
   
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com