logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

MARTIAL RAYSSE

CHAMPION MÉTADIER
Transit

Jean Clerté
Dans mes tiroirs

Exposition organisée à l’occasion de la parution du livre "Dans m...

Aurélie Dubois
VOIR PEUT-IL RENDRE FOU?

Accueil > Insolite ou le cabinet de curiosités Insolite ou le cabinet de curiosités
Œuvres de la collection du Frac Bretagne

Thibault HAZELZET
Mars et la Méduse

CALL FOR ARTISTS: ALCHEMIC BODY | FIRE . AIR . WATER . EARTH
Extended deadline: April 07, 2017

Dianne Bos - The Sleeping Green.
Un no man’s land cent ans après

GEORGES PACHECO
AMALTHEE

THE MOVEMENT OF CLOUDS AROUND MT. FUJI
Photographed & filmed by Masanao Abe

Exposition de Helmut Völter

Virginie Hervieu-Monnet
Activité

 
[idées]
5-04-2014
Super-héros, rendons justice…
par Myriam Dao

Un super-héros des pays du Sud en quelque sorte.Dulce Pinzon
Mais Captain Rugged n’est pas le premier. On se souvient du travail de Dulce Pinzon, exposé aux Rencontres Photographiques d’Arles, en 2011. Cette photographe a choisi de magnifier ses propres héros. Personnages héroïques de l’Amérique, oui, mais choisi parmi les immigrés mexicains qui œuvrent dans l’ombre, au quotidien, pour aider les leurs restés au pays.Elle intitule ainsi une de ses images de 2006 : « BERNABE MENDEZ from the State of Guerrero works as a professional window cleaner in New York He sends 500 dollars a month ».

Captain Rugged n’est pas non plus le premier super-héros noir. Le premier « Black Spiderman » alias-Miles Morales, qui émerge en 2011, est afro-latino. Notons que sa naissance est postérieure à l’entrée de Barack Obama à la Maison Blanche, et le rédacteur en chef de Marvel, Alex Alonso, revendique le choix de cette diversité influencé par l’élection du premier président noir en 2009.

Captain Rugged, un héros du XXIe siècle

Mais Captain Rugged est la première apparition, en Afrique, d’une icône qui se soucie de justice sociale. Les super-héros américains sont nés au XXe siècle, en phase avec la politique américaine qui se voit comme « le super gendarme du monde », ils ont défendus leur patrie contre le Nazisme, puis, pendant la guerre froide, contre les communistes. Captain Rugged est arrivé au XXIe siècle. Pas totalement par hasard.

Captain Rugged émerge alors même que le premier procès du génocide rwandais se tient à Paris, en février 2014. (1) Le XXIe siècle aura ainsi vu éclore la Journée commémorative du souvenir de l'esclavage et de son abolition en 2006, le premier monument national, en témoignage de ce crime contre l’humanité, « Le Cri » par Fabrice Hybert en 2007 et le premier Mémorial de l'abolition de l'esclavage en France, en 2012. A Washington, le National Museum of African American History and Culture, initié en 2003, verra bientôt le jour. Et, hormis à travers le roman d’Alex Haley « Roots » et son adaptation TV en 1976, il aura fallu attendre 2013 et « 12 Years a Slave » de Steve McQueen pour que nous soit montré au cinéma l'esclavage "vu de l’intérieur". Ce siècle ne sera pas seulement celui de la reconnaissance des blessures infligées par les crimes contre les Noirs, - esclavage, colonisation, pas seulement celui de la mémoire, mais aussi celui d’un futur, que les artistes de l’Afro-futurisme (2) ont anticipé, et qui leur permettrait, entre autre, de fuir une histoire subie.

A ce titre, Captain Rugged pourrait en être la figure emblématique, car s’il demande justice, il ne demande pas réparation. Keziah Jones, son créateur visionnaire, se projette, et rêve :Captain Rugged « L’Afro New Wave ce sera la musique du futur, quand l’«Afro-beat» et tous les genres musicaux venus d’Afrique s’imposeront sur le marché mondial. C’est cette nouvelle vague musicale et culturelle qui viendra à l’avenir, tout comme nous Africains, voulons nous projeter dans le futur économiquement et socialement. » (3) Kapwani Kiwanga dans la performance Afrogalactica, en 2014 à la fondation Ricard, se réfère clairement à ces Etats-Unis d’Afrique proposés par Marcus Gavrey dès 1924. Soyons assurés que d’autres super-héros naitront de l’imagination féconde des artistes du continent africain.

Il faut tenter cette expérience : allez voir l’exposition Super-héros de Alex Ross, au Mona Bismarck American Center, avec les titres de l’album de Keziah Jones, « Captain Rugged » dans le casque.
Super-héros : l'art d'Alex Ross Du 2 avril 2014 au 8 juin 2014 Mona Bismarck American Center of art & culture, exposition organisée par le Musée Andy Warhol
Keziah Jones, Captain Rugged, 2013, Label Because

(1) A lire, «Shoah et Rwanda, des références communes» C. CALVET et M. MALAGARDIS Libération 28 mars 2014
(2) Sur ces artistes, lire notamment AFRIKADAA #5 juillet 2013 « Afro-futurisme »
(3) RFI novembre 2013, entretien avec Keziah Jones

retour Page 3/3  
Myriam Dao
5-04-2014
  superh�ros
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com