logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

  [verso-hebdo]
23-11-2017

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Avec ou sans Picasso, de Sophie Chauveau à Stephan Lévy-Kuentz

La chronique de Pierre Corcos
Art et folie

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
A propos du MOMA à Paris
L'exposition proposée en ce moment par la Fondation Vuitton a pour titre « Être moderne » : serait-ce une allusion plutôt cynique au livre fameux de Serge Guilbaut Comment New York vola l'idée d'art moderne ? (éditions Jacqueline Chambon, 1988). Sans doute pas, mais toujours est-il que la commissaire, Suzanne Pagé (directrice artistique de la fondation) confessa, lors de son intervention au cours de la conférence de presse de présentation de l'exposition, que sa découverte du MOMA dans sa jeunesse l'avait subjuguée. Pour elle, future directrice du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, le MOMA serait désormais l'indépassable modèle à suivre, l'Institution par laquelle serait définie l'essence de la modernité. On ne rendra pas compte ici de l'exposition, choix fort riche à partir de la collection new yorkaise qui fait autorité et dont la presse a très largement rendu compte. Tout au plus signalera-t-on des imprécisions dans les cartels de commentaires, par exemple celui consacré à l'expressionnisme abstrait où il est dit que Clément Greenberg ET Harold Rosenberg inventèrent le terme « action painting » pour définir la peinture de Jackson Pollock. Erreur ! Il s'agit de la trouvaille du seul Rosenberg qui liait l'art et la vie (l'action). Greenberg s'en tenait quant à lui à « expressionnisme abstrait » qui rendait bien compte de sa vision moderniste-formaliste. Ce n'est pas grave, mais c'est agaçant.

On ne rendra pas compte des oeuvres présentes, mais on pourra s'étonner de certaines absences, pour moi hautement significatives. En 1949, la galeriste new-yorkaise Betty Parson avait invité une étoile montante à exposer chez elle sous le titre Painted in 1949. Il s'agissait de Pierre Soulages, né en 1919, qui présentait notamment une peinture au brou de noix sur papier dans laquelle son style abstrait s'affirmait avec autorité : cette Peinture, 195 x 130 cm fut aussitôt achetée par le MOMA. Une autre fut acquise par le Guggenheim. Betty Parson proposa alors à Soulages de lui organiser une grande carrière internationale à condition qu'il se fixe aux Etats Unis et qu'il prenne la nationalité américaine, ce qu'il refusa absolument au grand désappointement de la marchande qui lui annonça qu'il allait le regretter. En 1949, le peintre Franz Kline était encore figuratif, son thème de prédilection étant le fauteuil à bascule. En 1950, il devint subitement abstrait selon un mode d'expression identique à celui de Soulages, parenté immédiatement soulignée par Leo Castelli qui exposa ensemble Kline et Soulages chez Sidney Janis, mais en suggérant que le français avait copié l'américain ! Voyez-vous, il n'était pas admissible, dans la stratégie générale détaillée par Serge Guilbaut (mais aussi par Irving Sandler dans son livre The Triumph of american painting), il n'était pas admissible qu'un français précède un américain dans l'avènement d'un nouveau style international : l'abstraction lyrique.

Le plus grave dans cette histoire, c'est que le MOMA emboîta le pas à Sidney Janis, tout comme le critique Edward Lucie-Smith qui écrivit de manière fielleuse dans son livre Art Now (Tokyo, 1971) à propos de Soulages : « Ses lourds signes calligraphiques en noir sont plus qu'une simple réminiscence de Kline... » Et pour cause, si l'on veut bien admettre qu'il ne peut y avoir « réminiscence » de la part de celui qui fut le premier ! J'ai constaté en 1987, dans la salle « expressionnisme abstrait » du MOMA, que deux grands Franz Kline des années 1952-53 étaient placés à côté d'un Soulages, de dimensions modestes, de la DEUXIEME moitié des années 50 (mais évidemment pas le brou de noix sur papier de 1949). Le tour était joué : un « petit » français apparaissait à l'évidence comme un épigone du « grand » américain. La différence considérable de leurs cotes respectives dans les ventes publiques depuis lors a montré que les opérateurs sur le marché ont considéré ce mensonge historique comme exact. En 2017, alors que Soulages approche de son centenaire, le MOMA se garde bien d'exposer à Paris la Peinture 195 x 130 de 1949 en compagnie, par exemple, de Rocking Chairs de la même année par Franz Kline ! Tant pis pour les rêveurs, et tant pis pour Soulages qui me montrait dans les années 80 l'affiche éditée par Betty Parson en 1949 reproduisant le Brou de noix sur papier. Il avait alors les larmes aux yeux...
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
16-11-2017
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°105

L'artiste du mois : Edith Longuet-Allerme
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
presidentielle

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com