logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Suite

26-11-2009

19-11-2009

12-11-2009

05-11-2009

28-10-2009

22-10-2009

15-10-2009

08-10-2009

01-10-2009

24-09-2009

 
[verso-hebdo]
26-11-2009
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Un festival de peinture
L’exposition est intitulée avec beaucoup de simplicité Colombie 2009, elle est offerte aux visiteurs du Consulat Général de Colombie à Paris, 12 rue de Berri, et dure jusqu’au 12 décembre. Le peintre, Gérard Le Cloarec, est connu depuis longtemps pour la qualité de ses portraits, qu’il s’agisse de personnalités – surtout des peintres, de Courbet à Bacon et Monory – ou d’inconnus. Mais ce n’est pas assez dire : les visages déclenchent chez Le Clorarec un processus créatif qui peut aboutir à l’expression de types humains qui sont à la fois nettement reconnaissables, et intensément intégrés dans le style inimitable de l’artiste. Comme la plupart des pays latino-américains, la Colombie est un carrefour de métissages : les sangs y sont mêlés, mais à partir de souches bien identifiées. La force de la peinture de Le Cloarec tient à cela : permettre l’immédiate identification d’un Amérindien, par exemple, tout en se livrant, avec une jubilation communicative, à son très personnel art de peindre dont Pierre Restany avait, l’un des premiers, perçu la puissance particulière : « Les portraits de Le Cloarec, écrivait-il en 2000, se présentent comme un agglomérat de notations qui pourraient bien être des pixels en folie et qui auraient le pouvoir fétichiste de nous transmettre l’illusion de contenir la totalité du faciès dans chaque touche, dans chaque élément de composition et de structure du visage … » Dix ans plus tard, l’observation est toujours aussi juste : les types humains rencontrés par Gérard Le Cloarec en Colombie se présentent bien à nous comme « un bouillon de culture qui serait la trace virulente de cette mémoire génétique qui vient inscrire dans l’histoire biologique du visage, un nom et une identité. » Et, dix ans plus tard, la touche de Le Cloarec a encore gagné en autorité et en saveur. Un festival de peinture qu’il ne faut pas rater.
J.-L. C.
jl.chalumeau@usa.net
26-11-2009
 
logo visuelimage.com

Verso n°136

L'artiste du mois : Marko Velk

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com