logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
02-02-2023

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Gérard Le Cloarec à la Fondation Taylor

La chronique de Pierre Corcos
Tribulations, expérimentations

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Partir, créer
Au contraire d'un certain nombre d'expositions offrant en réalité moins qu'elles promettent, l'exposition Paris et nulle part ailleurs - 24 artistes étrangers à Paris. 1945-1972 (jusqu'au 22 janvier 2023 au Musée de l'histoire de l'immigration) ne se contente pas de rappeler l'attraction exclusive qu'exerça la « ville monde » - plus que la « ville lumière » - sur de nombreux artistes de différentes nationalités, mais encore elle stimule de fertiles réflexions sur la créativité potentielle de l'hybridation artistique et des chocs culturels.

De quelles façons variées, inattendues s'intriquent en effet la culture d'origine et celle d'accueil ? N'existe-t-il pas aussi, chez certains artistes, la tentation d'inventer un langage universel pour échapper aux tensions entre ces deux identités ? Cette exposition ne se limite pas plus à exalter Paris qu'à nous montrer quelques oeuvres choisies des peintres et plasticiens Aboud, Arroyo, Cadere, Cherkaoui, Cruz-Diez, Dado, Erró, Kudo, Lam, Le Parc, Maglione, Matta, Mitchell, Molnar, N'Diaye, Penalba, Reigl, Segui, Soto, Spoerri, Télémaque, Vasarely, Vieira da Silva, Zao Wou-Ki - ce qui serait déjà très satisfaisant -, car en plus on y déchiffre en sous-texte un message valorisant, pour ce qui concerne la création et la recherche tout au moins, l'ouverture, le nomadisme, voire le déracinement... On sait qu'au nationaliste Barrès exaltant « la terre et les morts », Claudel lui répondit préférer « la mer et les vivants ». Alors, en cette époque frileuse de résurgences nationalistes et xénophobes, il est bon de rappeler que si Paris a offert de son génie à celles et ceux qui l'ont élu, à leur tour Paris, la France et l'art mondial ont bénéficié largement du creuset stylistique généré par cet accueil de la capitale.

Jean-Paul Ameline, conservateur et commissaire d'exposition de longue date, assisté de Chloe Dupont, chargée d'exposition au Musée de l'histoire de l'immigration, ont organisé cette riche exposition selon un parcours en quatre thèmes, associés chaque fois à 5, 6 ou 7 artistes : exils volontaires, hybridations, l'opacité du monde, un langage universel. Ces différents thèmes sont nourris par le témoignage précieux des artistes. À travers des vidéos, des extraits de films, ils nous racontent des expériences et situations variées à Paris. Elles ne furent pas toujours idylliques : « Je me demande si un Français peut se représenter - est capable de l'effort d'imagination nécessaire pour se représenter - ce qu'est la vie d'un étranger pauvre à Paris. Surtout si cet étranger est un poète - ou un réfugié politique - et à plus forte raison un poète qui n'a pas encore découvert sa poésie » (citation de Roberto Matta). Cette exposition n'est pas lénifiante. Réaliste, elle nous rappelle que le négatif ayant déclenché l'exil (un monde limité, un régime politique oppressif ou diverses situations de pénurie) se prolongeait parfois en adaptation difficile, en solitude, en misère dans un Paris indifférent, magnifique et pressé. Alors la nostalgie pointait... « La vie d'avant est souvent en arrière-plan : Alicia Penalba sculpte en pensant aux paysages argentins de son enfance. L'homme de la rue d'Antonio Segui est coupé en deux, les pieds au sol, la tête dans les nuages de sa ville natale » : le texte de présentation propose cette interprétation plausible. Elle a cet avantage d'échapper à l'individualisation extrême du décodage psychanalytique autant qu'aux généralisations de la lecture sociologique des oeuvres. La création saisie dans son contexte historique, géographique sensible. Bref dans son écosystème... Ou plus précisément dans l'interaction de ces deux écosystèmes : pays d'origine et métropole d'accueil. Si un Wilfredo Lam associe le cubisme et le surréalisme rencontrés à Paris aux rites et symboles afro-cubains, une Joan Mitchell imprègne son expressionnisme abstrait made in New York de l'impressionnisme de Monet. Parfois ces artistes immigrés se sentent perdus dans ce carrefour stylistique tourbillonnant, angoissant, et ils « recréent un univers artistique fait d'objets venus de toutes parts ». On nous cite à cette occasion Kudo, Spoerri, Erró, etc. Peut-être certains exégètes de leur oeuvre protesteront-ils devant cette lecture donnant une place prépondérante à la situation d'immigré de ces artistes et à ses effets artistiques. Et le visiteur peut rester parfois dubitatif devant certains décodages proposés. Mais là n'est pas l'essentiel...

Les témoignages des artistes, les commentaires proposés dans cette exposition rencontrent, confirment les enquêtes et recherches de la sociologue et anthropologue Nicole Lapierre qui, dans « Pensons ailleurs » (Stock 2004), montrant le rôle productif, créateur des frontières dépassées, des identités mises en péril, faisait l'éloge du déplacement, du décentrage, du décalage : « nous pensons toujours ailleurs », écrivait Montaigne. Ils croisent également les concepts de « nomadisme », de « déterritorialisation », de « lignes de fuite » développés par Gilles Deleuze... Paris était, dans la première moitié du 20ème siècle puis après la Seconde guerre mondiale, un carrefour des avant-gardes. Traçant leur ligne de fuite à travers cette ville-monde, bien des artistes internationaux ont ainsi échappé à l'enfermement de leur culture d'origine tout en restant étrangers à Paris. De cette double autonomisation, de tout ce qu'elle a intriqué au passage, leur oeuvre tire son originalité.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
01-12-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°131

L'artiste du mois : Noël Pasquier
Akame Kirimura[MA&MD]
Le fil rouge d'Akane Kirimura
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com