logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 Suite

27-06-2013

20-06-2013

13-06-2013

06-06-2013

30-05-2013

23-05-2013

16-05-2013

08-05-2013

01-05-2013

25-04-2013

 
[verso-hebdo]
18-04-2013
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Cap à l’est pour Art Paris Art Fair
Art Paris (il faut ajouter « Art Fair » : toujours le snobisme de l’anglais) est parvenu à sa quinzième édition cette année, et c’est la première fois qu’elle n’est clairement plus la foire des « refusés de la FIAC » comme on disait jusqu’ici, « avec justesse d’ailleurs, reconnaît le commissaire général, Guillaume Piens, parce que lorsque aucune démarche de prospection n’est entreprise et que l’on attend que la foire se remplisse en fonction de la sélection de la foire d’automne justement, c’est effectivement le résultat que l’on obtient ». Guillaume Piens et son équipe ont donc prospecté avec deux axes de recherche : d’une part, des galeries et des artistes de l’est au sens large (pays de l’ancien empire soviétique, mais aussi du Moyen-Orient et de l’Asie) et galeries jeunes d’autre part (nées au XXIe siècle). Les résultats ont été inégaux, ce qu’a souligné avec une certaine férocité un grand quotidien du soir en parlant d’un « pêle-mêle déroutant », mais au moins était-on dans une ambiance très différente de celle de la FIAC qui affiche ces dernières années, non sans quelque arrogance, ses liens plus ou moins privilégiés avec le monde anglo-saxon.

La Russie était l’invitée d’honneur. Citons la Pechersky Gallery de Moscou, fondée par Marina Pecherskaya en 2011. Elle présentait Rostan Tavasiev, artiste affectionnant les nounours en peluche. D’une manière générale, madame Pecherskaya est focalisée sur la « new Wave » en Russie avec des artistes du groupe VGLAZ et Oleg Kotelnikov (un des fondateurs du groupe « Nouveaux Artistes » dans les années 80), mais elle accueille aussi des américains (Richard Hambleton) et allemands, ce qui brouille un peu son identité. La galerie Fotografija , fondée à Ljubljana en 2003 est exclusivement consacrée à la photographie, elle présentait une série de travaux fort intéressants de Roberto Kusterle sur le thème du « dialogue avec la nature » : par exemple une jeune femme nue, de profil, la tête enfouie dans un immense nid abritant une trentaine d’oiseaux. Titre : Chorus, dimensions : 103 x 117 cm. Spectaculaire et poétique. La galerie Paris-Bejing, fondée en 2006 par Flore et Romain Degoul, est installée à Paris, mais aussi à Pékin et Bruxelles. Elle s’est spécialisée dans la photographie de la scène asiatique, et le démontrait avec des mises en scène géantes de Liu Bolin, par exemple Road block de 2007 : un chinois assis sur une autoroute dans la position d’un bouddha en méditation, adossé à un bloc de béton. On s’inquiètait de voir arriver une voiture.

Terminons en indiquant un motif d’indignation et deux motifs de satisfaction.
L’indignation : elle était légitime, me semble-t-il, devant le crayon de couleur sur papier de Stiina Saaristo intitulé Fruit Mix (2012, 290 x 150 cm) représentant avec des détails maniaques une très grosse dame absolument hideuse, en collant et soutien-gorge noir, fixant l’air hagard un autre soutien-gorge, blanc celui-là. C’était présenté par la Galleria Heino d’Helsinki et c’était à fuir.
La satisfaction : retrouver de bons tableaux de Georges Noël, excellent peintre décédé en 2010 et injustement oublié. La galerie Tristan d’Issy-les-Moulineaux a fait là une bonne action. Enfin, on a découvert l’art tribal indien grâce à Hervé Perdriolle, infatigable globe-trotter, qui a planté sa tente rue Gay-Lussac pour le présenter aux parisiens. Il défend en particulier Jivya Soma Mashe le célèbre artiste de la tribu Warli, et une autre vedette de l’art contemporain indien, Ravinder Reddy, que l’on avait pu voir au Centre Pompidou dans l’exposition Paris, Delhi, Bombay… en 2011. Son stand constituait une des principales raisons de ne pas rater Art Paris cette année.
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
18-04-2013
 
logo visuelimage.com

Verso n°122

L'artiste du mois : Valérie Rauchbach

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com