logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 Suite

07-02-2013

31-01-2013

24-01-2013

16-01-2013

10-01-2013

03-01-2013

27-12-2012

20-12-2012

13-12-2012

06-12-2012

 
[verso-hebdo]
22-11-2012
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Monde de l’art et explosion des conventions
Connaissez-vous Vladimir Restoin Roitfeld ? Ce jeune français de 28 ans, fils d’un ancien rédacteur en chef de Vogue-France et d’une styliste de mode, a débarqué aux Etats-Unis il y a neuf ans. Aujourd’hui diplômé de l’Université of Southern California, School of Cinematic Art, il organise des expositions après avoir été assistant réalisateur chez Paramount. Dès sa première exposition en 2009 (celle de trois amis photographes) il a obtenu l’aide de la société Louis Vuitton (50.000 dollars) et il a si bien avancé depuis que Carol Vogel vient d’en faire le personnage emblématique de ce qu’elle appelle « l’explosion des conventions dans le monde de l’art » dans un article du New York Times International du 2 novembre. Carol Vogel est aux Etats Unis ce que Roxanna Azimi est en France : une journaliste extrêmement bien informée du marché de l’art dont elle connaît personnellement les acteurs, et sur qui elle enquête par ailleurs avec une rigueur quasi policière. Ses analyses sont à lire plutôt deux fois qu’une par ceux qui s’intéressent à la vie artistique contemporaine. Nous en sommes, vous et moi.

Carol Vogel a été alertée par le fait que, depuis un an, Sotheby’s New York a ouvert une « galerie d’exposition-vente » dénommée S2, où précisément Vladimir Restoin Roitfeld vient d’organiser l’exposition Hue and Cry avec des œuvres abstraites d’artistes débutants ou confirmés, dont les prix allaient de 20.000 à 500.000 dollars (les ventes ont bien marché). La journaliste précise que Christie’s vient de s’y mettre à son tour et que c’est vraiment, du coup, une « explosion des conventions » qui est en train de se produire : ces grandes maisons de ventes aux enchères pratiqueront désormais, parallèlement à leur activité de base, exactement le même métier que les galeries qui se voient ainsi concurrencées, d’autant plus dangereusement que les artistes n’ont fait aucune difficulté pour exposer dans le nouvel espace de Sotheby’s alors que, traditionnellement, leurs confrères avaient jusqu’ici tendance à se méfier du monde impitoyable des commissaires priseurs, qui propulsent certes certaines cotes, mais révèlent aussi cruellement la faible valeur accordée par le marché à nombre de créations actuelles.

De fait, observe Carol Vogel, « la vente privée est aujourd’hui le secteur de croissance le plus important des salles des ventes » et elle cite William Ruprecht, directeur général de Sotheby’s : « les limites traditionnelles ont changé dans tous les domaines du monde de l’art ». Sa Maison crée en ce moment de nouvelles galeries de ventes privées à Los Angeles et Hong Kong, et Christie’s n’est pas en reste, qui se propose d’ inaugurer prochainement les siennes à Hong Kong également, ainsi qu’à Londres. Carol Vogel note que, d’ores et déjà, les lieux d’exposition des grandes salles des ventes sont plus réactifs que les musées (par exemple pour organiser des rétrospectives d’artistes importants aussitôt après leur disparition). Inutile d’ajouter qu’ils vont devenir considérablement plus attirants pour les meilleurs artistes que la plupart des galeries, généralement sans grands moyens, notamment sans réseaux internationaux. Ce qui se passe aujourd’hui à New York, Los Angeles et Hong Kong ne manquera pas de se produire demain à Paris : c’est là aussi que des jeunes gens imaginatifs, à l’instar de Vladimir Restoin Roitfeld, pourront venir secouer les conventions du petit monde de l’art hexagonal.
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
22-11-2012
 
logo visuelimage.com

Verso n°122

L'artiste du mois : Valérie Rauchbach

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com