logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suite

20-12-2012

13-12-2012

06-12-2012

29-11-2012

22-11-2012

15-11-2012

08-11-2012

01-11-2012

25-10-2012

18-10-2012

 
[verso-hebdo]
25-10-2012
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Qui était « l’ami » de Raphaël ?
Le Louvre nous gâte : après la merveilleuse exposition autour de la Sainte Anne de Léonard, voici la somptueuse Raphaël les dernières années (jusqu’au 14 janvier, hall Napoléon), pour laquelle, en association avec le musée du Prado qui a notamment prêté la Vierge à l’Enfant avec le petit saint Jean Baptiste et sainte Anne, dite La Perla, le Louvre a rassemblé des chefs d’œuvre de sa collection et de quelques autres (National Gallery de Washington, Galleria Palatina de Florence, Pinacoteca Nazionale de Bologne…). Moins ample, sans doute, que la grande exposition Raphaël dans les collections françaises organisée par la Réunion des Musées Nationaux au Grand Palais en 1983, elle s’en distingue par l’originalité de sa démarche et, peut-être, par le point d’histoire qu’elle entend trancher. Originalité de la démarche : la version 2012 insiste sur le rôle des assistants et disciples de Raphaël, à commencer par les deux héritiers de l’atelier à sa mort en 1520 : Gian Francesco Penni et Giulio Romano. Point d’histoire : qui donc était le personnage du premier plan dans le célèbre tableau Raphaël et un ami, qui ornait la couverture du catalogue il y a vingt-neuf ans ?

Raphaël est là, vieilli (il n’a plus qu’une année à vivre en 1519) mais légèrement souriant, posant affectueusement la main gauche sur l’épaule de l’homme plus jeune qui se retourne à demi et lève les yeux vers lui. Qui est cet homme ? En 1983, on ne sait pas et la notice multiplie les hypothèses, envisageant tour à tour Pinturrichio, Pontormo, Peruzzi, Polidoro, Penni. Le personnage porte une épée, d’où les tenants de « Raphaël et son maître d’arme ». Une hypothèse jugée plus sérieuse à l’époque serait Pietro Aretino désignant du doigt à Raphaël leur commun protecteur, Agostino Chigi. Mais l’on ne dispose d’aucun portrait d’Aretino jeune : seule une gravure beaucoup plus tardive le représente âgé et grossi, mais cela ne confirme ni ne contredit absolument la supposition. Ce pourrait être enfin Giovanni Battista Branconio dell’Aquila (1473-1522), ami de Raphaël et son exécuteur testamentaire avec Baldassare Turini… Bref on se noyait dans les conjectures sans qu’aucune d’entre elles ne prévale nettement sur les autres.

Eh bien c’est fini : le tableau a changé de titre. Il s’agit désormais de l’ Autoportrait avec Giulio Romano. Les experts ont tranché, soutenus par le président-directeur du Louvre, Henri Loyrette, et Miguel Zugara qui soulignent que Giulio Romano « devint un grand artiste indépendant (…), cette exposition est une occasion unique d’apprécier la qualité de son œuvre sous la direction de Raphaël ». Autant qu’une exposition Raphaël, nous avons en effet une exposition Giulio Romano : le Vatican a notamment prêté l’extraordinaire Etude pour la lapidation de Saint Etienne de 1520-1521. Commencée en présence du maître, l’Etude a été poursuivie après sa mort dans un style plus spécifiquement propre à Romano qui recherchait pourtant « la manière » de son ami. Tant et si bien qu’il se l’appropria au point d’en faire le premier maniérisme. C’est ce que montre l’accrochage très réussi du commissaire Vincent Delieuvin (déjà auteur de l’impeccable organisation autour de la Sainte Anne de Léonard). Il n’y a nul besoin de preuves supplémentaires, nous voyons bien dans le dernier chef d’œuvre de Raphaël que « la relation entre les deux hommes paraît très étroite, intellectuellement et affectivement, et les gestes y prennent tout leur sens... » Peut-on être plus clair ? Rien que pour cette découverte, l’exposition fera date.
( www.louvre.fr)
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
25-10-2012
 
logo visuelimage.com

Verso n°122

L'artiste du mois : Valérie Rauchbach

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com