logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

actualités des expositions

MARTIAL RAYSSE

CHAMPION MÉTADIER
Transit

Jean Clerté
Dans mes tiroirs

Exposition organisée à l’occasion de la parution du livre "Dans m...

Aurélie Dubois
VOIR PEUT-IL RENDRE FOU?

Accueil > Insolite ou le cabinet de curiosités Insolite ou le cabinet de curiosités
Œuvres de la collection du Frac Bretagne

Thibault HAZELZET
Mars et la Méduse

CALL FOR ARTISTS: ALCHEMIC BODY | FIRE . AIR . WATER . EARTH
Extended deadline: April 07, 2017

Dianne Bos - The Sleeping Green.
Un no man’s land cent ans après

GEORGES PACHECO
AMALTHEE

THE MOVEMENT OF CLOUDS AROUND MT. FUJI
Photographed & filmed by Masanao Abe

Exposition de Helmut Völter

Virginie Hervieu-Monnet
Activité

 
[idées]
15-06-2015

Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao

Comment visiter Ink Kingdom,  sombre galerie de portraits installée par Truc-Anh à la Galerie Sator à Paris, sans penser aux âmes errantes des millions de victimes du Vietnam, pays où l’artiste a choisi de s’installer il y a 5 ans. Comment, en voyant ces visages torturés, déformés, grimaçants, ne pas se souvenir que ce pays fût le théâtre de guerres et celui, il n’y a pas si longtemps, de l’établissement du Goulag vietnamien, véritables camps de torture et de mort lente ?

Pourtant, le discours de Truc-Anh, jeune artiste trentenaire, ne dit rien de tout cela. De formation essentiellement européenne (La Cambe en Belgique, ECAL à Lausanne), il explique son installation à Ho Chi Minh Ville par un  retour aux origines, loin du monde de l’art. Son propos reste centré sur une peur de fantômes profondément ancrée depuis l’enfance, mais le mystère reste entier, il n’en dévoilera pas la cause. Néanmoins, en filigrane, un questionnement sur l’humain se fait jour dans son travail. A la Galerie Sator, où il expose jusqu’au 4 juillet, je suis saisie d’emblée par la souffrance présente dans chaque visage, et presque mal à l’aise. C’est le titre de l’ouvrage de Didi Huberman, qui me vient à l’esprit devant les portraits de Truc-Anh « Ce que nous voyons, ce qui nous regarde ». Non content de nous rendre captif par la force de ses encres, Truc-Anh nous a offert une performance, « La Rivière »,  le jeudi 4 juin, installant son auditoire, parfaitement immobile, dans une écoute attentive pour quarante longues minutes. Sa performance est un récit échevelé, haletant, décousu, à mi-chemin entre le stand-up et le théâtre. Là, l’artiste, manifestement habité, incarne tour à tour plusieurs personnages, comme s’il donnait chair à sa galerie de portraits graphiques, se délivrant peu à peu de ses fantômes.

Entretien avec l’artiste

Si vous étiez invité à la Biennale de Venise, quel pays pourriez-vous représenter ?
L'identité est une entité mouvante, résultant d'un croisement de flux : éducation du pays où j’ai grandi (la France), de parents (les miens sont nés au Vietnam) - éducation artistique (Belgique et Suisse)… Et je vis et travaille aujourd’hui au Vietnam, donc pourquoi pas…La Yougoslavie ?

Mais vous n'êtes pas arrivé à Ho Chi Minh Ville, au Vietnam, par hasard ?
Non, il y avait un questionnement sur mes racines. Quand j'ai commencé la peinture, j'avais envie de commencer par le début : la peinture, le dessin – LE medium élémentaire des arts visuels -  même si je suis passé par la vidéo, la photographie, la sculpture et la performance auparavant.

 

Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran Richard Streitmatter-Tran

  Page 1/3 suite
 
  Richard Streitmatter-Tran
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com