logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Suite

10-02-2011

04-02-2011

28-01-2011

21-01-2011

14-01-2011

07-01-2011

17-12-2010

10-12-2010

01-12-2010

26-11-2010

 
[verso-hebdo]
17-12-2010
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Ecrits d’artistes au XXe siècle
Belinda Cannone vient d’enrichir sa dynamique et maintenant fort réputée collection « 50 questions », aux éditions Klincksieck, d’un intéressant Ecrits d’artistes au XXe siècle, par Anna Guilló. L’auteur, une plasticienne également enseignante en « sciences de l’art », aborde ce vaste domaine de 1900 à nos jours, consciente de ce que la vision des artistes sur l’art et le monde « n’est jamais réductible à celle de l’historien, de l’esthéticien ou du critique ». Ô combien cette précision est-elle utile ! Rappelons-nous, dans la période précédant celle qui nous occupe, les imprécations d’Eugène Delacroix dès les premières lignes de ses Ecrits dur l’art : « les critiques qui s’impriment de temps immémorial sur les beaux-arts ont toujours présenté des inconvénients presque inévitables : d’abord elles font bâiller les gens du monde, pour qui ces sortes d’ouvrages sont toujours obscurs, embrouillés de termes dont on connaît mal le sens, fatigants, en un mot, parce qu’ils ne laissent rien que de vague dans les esprits. Ensuite les artistes en ont la haine, parce que, loin de contribuer à l’avancement de l’art, ces discussions embrouillent les questions les plus simples et faussent toutes les idées... »

Donc, des écrits par des artistes qui ont effectivement souvent la « haine » de la critique, ce qui nous vaut des chapitres savoureux comme le n° 11 évoquant la sévère « remontée de bretelles » adressée par Barnett Newman à Clément Greenberg qui n’avait rien compris, mais alors absolument rien, à son œuvre : « Là, vous avez commis la plus grande des erreurs, car ici vous n’examinez pas mon travail. Ici, vous assumez une autorité arbitraire pour en raconter l’histoire. Et la seule possible interprétation de vos mots est que je sois un dérivé de Still. Les faits sont tout autres... » (p. 37) Mais les artistes ne se battent pas seulement contre les malheureux critiques imbus de leur autorité arbitraire : il y a aussi les textes témoins des batailles entre les artistes eux-mêmes, comme la querelle épistolaire entre Daniel Buren et les plasticiens, Dan Flavin en tête, ayant entrepris (avec succès) de l’éliminer d’une exposition au Guggenheim de New-York en 1971.

Tout cela rend le recueil d’Anna Guilló agréable, mais l’on peut juger dommageable qu’ayant choisi la période commençant en 1900, elle ait éliminé le célèbre livre de Rodin, L’Art (1911) : des conversations avec Georges Gsell du plus grand intérêt historique et théorique, alors même que plusieurs ouvrages d’entretiens avec des artistes figurent légitimement dans son étude. Pourquoi avoir oublié aussi, dans ce registre, les entretiens de Braque, Soulages et Giacometti avec Georges Charbonnier (Julliard, 1959), ce qui fait que ces trois immenses artistes sont écartés du livre ? De même d’ailleurs que Chagall, Riopelle, Vieira da Silva ou Bram Van Velde, tout aussi absents malgré leurs passionnantes déclarations à Pierre Schneider dans ses Dialogues du Louvre (Adam Biro, 1991). Bref : un travail pas inutile qui aurait pu être franchement indispensable si ses lacunes n’étaient pas aussi graves. Parmi les livres publiés par des artistes, on y cherchera par exemple, encore en vain, Les Règles du Montage par Valerio Adami (le type même de l’écrit d’artiste) et l’on n’y trouvera mentionné aucun des textes, pourtant nombreux, de Pierre Buraglio. Cet essai ayant l’ambition, selon la 4e de couverture, de « retracer une histoire de l’art au XXe siècle », on regrette d’avoir à conclure que, de ce point de vue, le but n’est pas atteint.

Joyeux Noël et bonne année à tous. Cette lettre s’interrompt et reprendra le 7 janvier 2011.
J.-L. C.
jl.chalumeau@usa.net
17-12-2010
 
logo visuelimage.com

Verso n°127

L'artiste du mois :
Catherine Lopes-Curval

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com