logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
04-03-2021

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
« Après » selon Christian Boltanski

La chronique de Pierre Corcos
Les absents

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
L'affaire Arnolfini
Les célèbres époux Arnolfini ne faisaient plus guère problème depuis longtemps, mais voici que Jean-Pierre Postel nous rappelle qu'il s'agit d'une affaire au sens des romans policiers, et d'ailleurs il définit son livre qui vient de paraître, L'affaire Arnolfini, comme un « roman d'investigation » avec pour sous-titre : « enquête sur un tableau de Van Eyck » (Actes Sud, 160 pages, 18 euros). Notons que Van Eyck n'avait pas donné de titre, ce qui fait que, pour Elie Faure, il s'agissait simplement d'un « Marchand flamand et sa femme » qui lui inspirait, vers 1909, une belle envolée sur ces « marchands avides et probes » accompagnés de « femmes résignées à leur tâche et dont les flancs portent presque toujours leur fardeau pesant et profond... ». A propos du tableau lui-même, aucun commentaire, aucun repérage de quelque uns des innombrables détails qui défient l'amateur depuis 1434 : Elie Faure affectionnait les idées générales. Le grand Ernst Gombrich, en 1972, donnerait une identité au marchand flamand : un italien en fait, Giovanni Arnolfini, venu pour affaires aux Pays-Bas, en compagnie de sa femme que l'historien d'art nommerait sans hésiter Jeanne de Chenany. Du tableau, Gombrich ne trouverait à s'émerveiller que de sa précision réaliste : « comme par miracle, un coin du monde réel se trouvait fixé sur un panneau... ». Quant à H.W. Janson dans sa monumentale histoire de l'art, il voit surtout dans le tableau un aspect qui n'avait pas non plus échappé à Gombrich : il s'agit d'un « Portrait de mariage » et, dans le fameux miroir convexe du fond de la chambre nuptiale, il insiste sur les deux personnes dans l'embrasure de la porte dont « l'une d'entre elles devrait être l'artiste, à en croire l'inscription en lettres fleuries au-dessus du miroir : « Johannes de Eyck fuit hic » (qu'il traduit par Jan Van Eyck se trouvait ici ) portant la date 1434 ». Et Janson de conclure ce qui sera pour longtemps l'universelle explication du tableau jamais remise en question : « Jan a donc servi de témoin ; sa peinture, exacte représentation de ce qu'il a vu, équivaut à un certificat de mariage ».

Cette dernière observation n'est en rien contredite par le regretté Daniel Arasse, quand il s'intéresse à ce miroir et à cette signature pour signaler que « le cas des Epoux Arnolfini confirme que signature nominale et signature figurée sont investies de fonctions différenciées. Nous ne sommes pas sûrs que l'une des personnes du miroir est bien Jan, si bien que « le corps représenté de l'auteur n'a pas le même statut que le « corps historique » du signataire : il a celui d'un « corps fictif » qui, à des titres divers, participe de la fiction représentée ». (Le sujet dans le tableau, Flammarion, 1997, p. 36). Tout cela est bien intéressant, mais ne nous fait pas véritablement entrer dans « les secrets du tableau de Van Eyck » comme l'annonce l'éditeur de Jean-Philippe Postel. Ce dernier, médecin, a défini son livre comme « l'application à une oeuvre picturale des méthodes de l'observation clinique attentive ». Le résultat est proprement stupéfiant, comme le note Daniel Pennac dans sa préface. Il croyait bien connaître le tableau de la National Gallery, eh bien « ces pages que je tournais à toute allure, me démontraient clairement que je n'avais pas vu ce que j'avais vu, que je n'avais rien vu de ce qu'il y avait à voir ! »

Pour commencer, l'observateur clinique note que Van Eyck a écrit « Johannes de Eyck fuit hic 1434 » et non pas « fecit » ou « complevit ». Non pas « fit » ou « acheva » ce tableau en 1434, mais : « Jan Van Eyck fut celui-ci en 1434 ». Phrase doublement ambiguë qui ne dit pas que le tableau date de 1434, mais que la scène représentée a eu lieu cette année-là. « Et elle se garde bien de nous informer si, de cette scène, Van Eyck fut le témoin ou le protagoniste. Elle place le tableau sous le signe du double sens ». On a déjà deviné que l'impeccable démonstration de ce livre haletant fait bien de Jan Van Eyck lui-même (et non pas l'hypothétique Arnolfini) le protagoniste d'une scène peinte dont les multiples double sens sont révélés un à un. Mais pourquoi, mais comment ? Pas question de donner ici au lecteur la clé d'un « roman d'investigation » superbement construit, étayé par une connaissance parfaitement documentée de l'ensemble de l'oeuvre de Van Eyck. Un livre qui aurait fort réjoui Daniel Arasse, lui qui attachait tant de prix aux détails, un livre qui aurait certainement déconcerté Gombrich ou Janson et franchement abasourdi le bon Elie Faure...
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
31-03-2016
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°123

L'artiste du mois : Marie Sallantin
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com