logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
12-05-2022

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Delacroix et la nature

La chronique de Pierre Corcos
L'amie Toyen

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Les traits, la ligne
Surtout s'il pratique l'eau-forte ou la pointe sèche, pour un graveur, une bonne partie de son langage, ou plus exactement de ses valeurs, de ses intensités, ce sont bien sûr les traits. Leur direction, leur densité, leur épaisseur, leur rapport entre eux et au blanc, etc... Optant pour des hachures denses, vibrantes, un Seghers, un Rembrandt furent, pour ne citer qu'eux, d'admirables graveurs, interprètes des paysages naturels. Et l'on peut raisonnablement estimer qu'un peu moins de quatre siècles après, ces deux artistes hollandais inspirèrent toujours un autre graveur virtuose des Pays-Bas, l'aquafortiste Charles Donker, né en 1940 à Utrecht, où il travaille et vit, tout près de la nature et loin des spots intermittents de la mode.

L'exposition D'abord regarder - Charles Donker (jusqu'au 3 avril à la Fondation Custodia) retrace les cinquante ans de carrière de cet artiste, montrant un choix significatif de son oeuvre gravée appartenant à la Fondation. Également, et pour la première fois, une trentaine de dessins et d'aquarelles. Quand on observe certains arbres dessinés, gravés par Donker, on peut être enclin à les comparer à cette fameuse gravure à l'eau-forte et pointe sèche, réalisée par Rembrandt en 1643 : Les Trois Arbres. Mais Donker ne joue pas sur le clair-obscur tourmenté... Graveur serein et virtuose, il préfère les arbres ayant perdu leurs feuilles pour les effets graphiques arborescents que produisent les branchages, et surtout travailler sur la végétation complexe au sol, qui devient motif, prétexte pour lui à une variation étonnante de traits, générant un effet de disparate résolûment moderne. Cette prolifération, toute moderne, est rééquilibrée par une composition orthogonale classique : « J'aime les choses droites, équilibrées, horizontalement ou verticalement» avoue Donker. Il grave directement en extérieur sur sa plaque vernissée : même les couleurs sont traduites en traits... « Une eau-forte de Charles Donker est un précis d'événements observés sur plusieurs jours dans des endroits où quasiment rien d'autre n'a lieu que le lieu. Le moindre mouvement est proscrit », est-il notifié dans la présentation. Dès lors, s'il représente un oiseau, ce dernier doit être immobile ou mort, offrant à l'artiste l'occasion de traduire en traits minutieux les variations du plumage. Quand il dessine, grave une pomme de pin, l'extrême précision de l'eau-forte produit un effet de sur-réalité qui peut, lui aussi, être moderne... Si l'on peut ne pas être convaincu par les aquarelles ici présentées, on ne résiste guère à la fascination de l'analytique extrême que ces traits innombrables exercent, en leur minutie religieuse et en leurs réjouissantes variations.

Les traits, la ligne : tout le dessin ?... Il est bien entendu restrictif de ne cantonner la ligne qu'à servir seulement de contour. Dans les « esquisses pédagogiques » de sa Théorie de l'art moderne, Paul Klee trace, montre différentes lignes, actives et passives, secondaires, accompagnées, intermédiaires, etc., sans les asservir à une quelconque représentation. La ligne peut également devenir un élément essentiel pour un schéma, le terme de « dessin » retrouvant alors son autre sens de « dessein » (projet) sous l'influence de l'italien « disegno ». La ligne peut s'émanciper aussi de toute fonctionnalité pour suivre ou guider la rêverie vagabonde de la main/cerveau. Tous ces aspects de la ligne, et d'autres encore, se retrouvent dans les innombrables dessins (il en a réalisé 100 000 au cours de sa vie !) de Joseph Beuys (1921- 1986), dont on a fêté assez discrètement, l'an dernier, le centenaire de la naissance. L'exposition Ligne à ligne, feuille à feuille (jusqu'au 27 mars au Musée d'Art Moderne) nous propose une centaine de dessins de l'artiste, issus de la collection de la famille Beuys.

Les multiples activités du plasticien allemand passaient toutes par le dessin. Recherche de formes, schèmes pour des actions, interventions, aspect symbolique et anthropologique, saisie linéaire du monde extérieur et intérieur : « Eva Beuys, sa femme, rapporte qu'il dessinait constamment, même pendant une conversation, un entretien, ou devant la télévision. Alors que certains dessins semblent n'être que la traduction de gestes spontanés ou de simples évocations, d'autres apparaissent plus aboutis, bien que cette distinction n'eût pas de réel sens pour l'artiste » (texte de présentation). Et Beuys utilisait le crayon, le pinceau sur une grande variété de supports, des blocs-notes au papier calque en passant par le carton ou le papier à lettres. Si la ligne est aussi un sismographe des émotions et sentiments, son extrême légèreté, sa ténuité chez Beuys suggèrent une distanciation des affects... Fanny Schulmann, Nadia Chalbi, Mailena Mallach, commissaires de l'exposition, l'ont organisée selon des thèmes qui traversent l'ensemble de son oeuvre : l'animal, le végétal, le sculptural, les lignes de terre, les lignes du corps, etc. Les visiteurs égarés pour qui le dessin se cantonne à la juste représentation et aux leçons perpétuées des maîtres du passé ne percevront sans doute ici que vains gribouillages et croquis larvaires. Mais la ligne, ce point en mouvement, est appelée vers d'autres aventures expérimentales : « ligne de fuite » s'échappant des traits et segments, elle ouvre sans cesse, par son imprévisible tracé, de nouveaux espaces conceptuels.
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
20-01-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°128

L'artiste du mois :
Ivan Messac

Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com