logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
26-05-2022

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Les voyages imaginaires de Gilles Ghez

La chronique de Pierre Corcos
Lumière du photojournalisme

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Idées fertiles pour la scène
Certaines « idées » de mise en scène, de scénographie peuvent s'avérer encombrantes et inadéquates, rendant même pénible le spectacle pour ceux qui y assistent ; elles peuvent aussi se réduire à des gadgets inconséquents pour, en fait, masquer des insuffisances ou des imperfections de mise en scène ; enfin elles peuvent se muer en modes (comme actuellement l'usage de la vidéo) involuant en routines... Au contraire, parfois certaines idées pour la scène nous enthousiasment par tous les possibles et l'enrichissement esthétique qu'elles créent. Dans des registres très différents, deux spectacles nous l'ont montré avec brio.

Le spectacle est itinérant, comme pour rappeler la vie errante de Giordano Bruno (1548- 1600), et si l'on n'y a pas assisté au Théâtre de la Reine blanche à Paris jusqu'à la mi-janvier, on aura peut-être la chance de le voir ailleurs et à un autre moment. Le Souper des cendres est adapté, mis en scène par Laurent Vacher à partir d'un morceau célèbre des Dialogues métaphysiques du philosophe italien, intitulé « La Cena de le Ceneri ». Également à partir des minutes de son procès, ses derniers moments. Pour sa conception toute moderne de l'infinité de l'univers et de la pluralité des mondes, pour son panthéïsme, Giordano Bruno fut en effet emprisonné dans les cachots de l'Inquisition et mis en procès les dernières années de sa vie, torturé, puis condamné à mort le 8 février 1600 en tant qu' « hérétique impénitent, opiniâtre et obstiné » (sic) et, le 17 février 1600, brûlé vif au Campo dei Fiori... C'est à un martyr et à un héros intransigeant de la pensée libre contre le dogme religieux que rend un hommage vibrant ce spectacle. L'idée forte de la mise en scène consiste à étroitement associer les écrits et les paroles de Giordano Bruno, que le comédien Benoît Marco porte avec vigueur, à d'originales scansions musicales (Clément Landais ou Philippe Thibault) à la contrebasse. Le va-et-vient permanent entre la parole et la musique est ici remarquable, la seconde soutenant, prolongeant et enrichissant la première. « J'ai toujours imaginé que le son grave de la contrebasse correspond au son que je me fais de l'univers. L'astrophysicienne Sylvie Vauclair est spécialiste des sons et de la musique des étoiles, elle explique que la musique fait partie de l'étude et de la compréhension de l'univers. Képler a d'ailleurs à plusieurs reprises parlé de la musique des sphères», explique Laurent Vacher, qui théorise la convergence paroles/musique jusqu'à dépasser la présente justification cosmologique. Il n'hésite pas à invoquer une musique qui... « brise le dogme et libère la pensée » (cf. à ce propos le rôle du jazz dans le spectacle La Chose commune - Verso Hebdo du 23-9-21), plaçant le musicien au coeur même de l'acte théâtral, au même niveau que le comédien. Sur le plateau nu, avec juste trois éléments (une chaise, un billot et un merlin), se jouent ici le dialogue impossible (donc le monologue) entre une pensée philosophique ouverte et une religion bornée mais surtout le dialogue fécond, inventif, prometteur entre la parole inspirée et la création musicale.

Une idée simple, ingénieuse voire géniale, qui se décline et développe à l'envi, a fait du spectacle Les gros patinent bien, cabaret de carton (c'était jusqu'au 16 janvier au Théâtre du Rond-Point) l'un des plus créativement drôles de ce début d'année. Le public adore, les critiques admirent, et les professionnels de la scène hochent la tête d'un air entendu... Comme c'est souvent le cas, la trouvaille qui fonde le spectacle de et avec Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois, était une réponse à une situation de manque, de pénurie. Rêvant d'un grand spectacle avec beaucoup d'effets et décors, et se retrouvant sans moyens, les deux artistes, après avoir récupéré d'anciens décors, ont fini par écrire au gros feutre noir sur des cartons : « arbre », « fjord », « rocher », etc. Bien pratique au début ! Et puis c'est devenu la matière, la substance même d'un spectacle hilarant : « cette matière marronnasse [le carton] nous a appelés dans le coin de la salle de répétition ! Et on s'est mis à improviser des situations épiques avec un gros acteur assis et immobile, et un maigre qui fait tout avec des panneaux de carton », confie Olivier Martin-Salvan. L'argument ? Un voyage picaresque de l'Islande au sud de l'Espagne. Avec ça un jeu burlesque où l'on croit reconnaître parfois Laurel et Hardy, et d'autres fois de spirituels dessins animés façon Tex Avery. Du carton au cartoon en quelque sorte... Caisses, panneaux, accessoires en carton brandis, agités de façon virtuose et (im)pertinente par Pierre Guillois (assisté pour l'admirable ingénierie carton par Charlotte Rodière), tandis que s'invente tout un code sur la taille de ces panneaux, leurs mouvements, etc. Une « cartonologie » qui tient autant de l'art conceptuel (on pense au travail de Joël Ducorroy, se définissant comme artiste « plaquetitien ») que du théâtre de rue le plus créatif. Le spectateur passe donc son temps à... lire (très vite) en même temps qu'il regarde ce mimodrame. Mais, s'il n'y a pas de dialogues, du grommelot hystérique d'Olivier Martin-Salvan aux cris d'animaux mimés par Pierre Guillois, en passant par moult bruitages, le spectacle est joyeusement sonore. Alors, on ose à peine écrire, tant l'allusion est facile, que ce spectacle a fait un... carton, mais c'est tellement vrai d'une part et révélateur de l'autre !
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
27-01-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°128

L'artiste du mois :
Ivan Messac

Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com