logo visuelimage.com
 
 

 

 

 

 
   
 
 
 
 

actualités des expositions

Rayures dans la mer, tâches dans la savane : atelier créatif de Laura Mertz
Samedi 29 février du 15h au 17h
Atelier créatif + goûter à Coutume (12€)

ANOMAL
Quentin Garel

et RENCONTRES DE BAMAKO
exposition photo

MuséOthérapie, l’Art de se sentir bien !
Conférence Samedi 8 février à 15h :
« Art détox »
Estelle d’Almeida, chef de pr...

Ariane Loze - Une et la même

Fabien Tabur présente Buisson Ardent

ERWIN WURM Photographs

GROUP SHOW :
Féminin

antoine poupel
GROUP SHOW : 1970-1990, Regards sur la création havraise

Jusqu’au 22 février 2020

vladimir skoda
GROUP SHOW : L’œil et la nuit

elissa marchal
SOLO SHOW : Horizons

  [verso-hebdo]
30-06-2022

La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau
Jean-Rousselot, cinéaste, écrivain, créateur

La chronique de Pierre Corcos
Un cinéma sociologique

La chronique de Gérard-Georges Lemaire
Chronique d'un bibliomane mélancolique

La chronique
de Pierre Corcos
Héroïne et victime
Une héroïne n'est-elle pas d'abord la victime d'une situation qui l'incite à se surpasser ? Et ne trouve-t-on pas parmi les victimes, plus souvent qu'on le croit, d'obscures héroïnes ? L'héroïne et la victime restent des figures profondément théâtrales, parce que l'une et l'autre se trouvent confrontées à l'état des choses, lequel est amoral, et parce que leur combat n'est jamais vain pour le spectateur. Deux spectacles illustrent, à travers le mythe ou le fait réel, la théâtralité que génèrent ces deux figures, portées par des écritures scéniques.

Antigone est héroïne (elle refuse de se soumettre au roi Créon) et victime (elles est condamnée à être enfermée vivante dans le tombeau des Labdacides), mais surtout, et au-delà de la tragédie éponyme de Sophocle, une figure archétypale aimantant de multiples valeurs. Par exemple la révolte, la jeunesse, le dévouement, l'amour sororal, auxquels viennent brutalement s'opposer le droit, la rigidité, l'étroitesse mentale, la volonté du souverain... Mais, dépouillée du vêtement de la tragédie grecque et saisie au plus profond, Antigone n'est peut-être qu'un cri. De colère et de désespoir. Or le cri a cette particularité notable d'être l'unique son représentable. Béance grande ouverte sur l'antre de l'effroi. Peut-être que Loïc Guénin, compositeur et auteur, et Anne Monfort, qui a réalisé la mise en scène du spectacle Le Cri d'Antigone, ont eu sans cesse à l'esprit ce Cri sans âge, c'est-à-dire inassignable et sans cesse ouvert. Quels sont les cris d'aujourd'hui ? Et qui sont les héros qui peuvent, de leur cri, briser la glace de l'indifférence collective ?... Six tableaux pour quatre musiciens et une voix (remarquable Elise Chauvin) sur scène, un décor qui se peint sous nos yeux : voilà pour ce spectacle court, intense et à dimension opératique. Il s'est joué le 13 mai dans le cadre du Festival Propagations à la Friche La Belle de Mai à Marseille. Un spectacle dont on attend des représentations ailleurs... Les masses sonores qui nous submergent au début, les attitudes et mimiques figées de l'héroïne (comme ces plans expressifs de cinéma muet) transportent le spectateur - une fois que l'histoire d'Antigone a été brièvement rappelée - dans un autre espace-temps que celui de la tragédie grecque. Même les références au féminisme, qui émergent au cours du spectacle, ne l'enferment pas dans un « message » actualisé. On pense plutôt à un théâtre mental, intérieur : ce qui se passe dans la tête d'une héroïne, de celle qui refuse la doxa dominante, perturbe le cours du monde ou transgresse l'ordre patriarcal. Théâtre mental, c'est-à-dire moins représentation qu'évocation... Des bribes de phrase, des clignotements de lumière et surtout une musique intérieure, que Loïc Génin a fortement associée aux sonorités contemporaines. Musique parfois minimaliste, parfois expressionniste avec des accents déchirants. Pour le chant, certains retrouveront dans leur mémoire telle cantatrice de l'opéra, d'autres se rappelleront Janis Joplin ou Patti Smith. « Le personnage erre dans un monde où la tragédie originelle encombre l'espace, les mots, le texte, mais où tout semble peu à peu s'ouvrir et se réinventer », écrit Loïc Guénin. C'est là le chemin et le destin de tout héros, de toute héroïne : traverser l'ordre fabriqué, rassurant et factice du monde des autres, affronter sans boussole le désert immense de la solitude, puis se rendre compte un matin qu'on a découvert des territoires, extérieurs ou intérieurs, vierges, enivrants.

Jusqu'au 23 avril s'est jouée au théâtre Les Déchargeurs une pièce, Marion 13 ans pour toujours, d'autant plus dramatique, bouleversante qu'elle raconte une histoire dont on ne peut pas se défendre en se disant à la fin que c'est juste de la fiction. Une histoire de victime absolue. C'est la propre mère de cette victime, Nora Fraisse, qui en a écrit le texte. L'adaptation et la mise en scène de Frédéric Andrau dépouille ce drame de tout élément théâtral risquant de faire diversion... Parce qu'elle était sensible, parce qu'elle fut victime de harcèlement à l'école et surtout de cyber-harcèlement, la petite Marion s'est donné la mort à l'âge de treize ans ! Ce drame n'est pas un fait isolé, exceptionnel : combien de victimes aujourd'hui du cyber- harcèlement ? Et à un âge, la puberté, où des jeunes, commençant à s'éloigner de leurs parents, sont obsédés par leur image dans cette micro-société, la classe ou l'école, parfois impitoyable... La pièce fonctionne comme une enquête où les deux parents remontent le temps, et cherchent ces moments de bifurcation, apparemment anodins, où tout s'est pour le pire enchaîné. L'imagination pallie, quand il le faut, à la mémoire : quelle parole à adresser, post-mortem, à la petite Marion ? Si Marion 13 ans pour toujours n'était que la tentative d'une mère pour exorciser une probable culpabilité, on n'entendrait pas ce message universel qui rencontre tous les parents et adolescents. Et interroge cette pathologie sociale d'une supposée reconnaissance de soi via les réseaux sociaux. Outre cette pièce écrite, Nora Fraisse a fondé l'association Marion La Main Tendue, toujours dans le but tout à fait louable d'une prévention collective. Le thème de la victime du harcèlement scolaire a été maintes fois illustrée dans la littérature, mais avec cette pièce, en prise directe sur notre époque, il s'anime d'une brûlante actualité. Souhaitons que la pièce se rejoue pour le plus large public !
Pierre Corcos
corcos16@gmail.com
19-05-2022
Lire les [Verso-hebdo] antérieurs
 
logo visuelimage.com

Verso n°129

L'artiste du mois :
Erwan de Beauchaine

Akame Kirimura[MA&MD]
Le fil rouge d'Akane Kirimura
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Pierre Delcourt
en quête d'un absolu du visible
par Gérard-Georges Lemaire
Stefano Soddu[MA&MD]
Stefano Soddu,
entre diverses dimensions
par Gérard-Georges Lemaire
Olivier de Champris[MA&MD]
Une expédition picturale à Cythère
en compagnie d'olivier de Champris
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
Dans l'atelier de Hans Bouman
par Gérard-Georges Lemaire
John Giorno[MA&MD]
John Giorno : William Burroughs
tel que je l’ai connu.
par Gérard-Georges Lemaire
Giampiero Podesta[MA&MD]
Giampiero Podestà, ou l'origine d'un monde
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
Takis: Contemporary Poet of Heaven and Earth

by Megakles Rogakos, MA MA PhD
Marilena Vita[MA&MD]
Sur les pas d’Adalberto Borioli
par Gérard-Georges Lemaire
Marilena Vita[MA&MD]
Marilena Vita,
entre mythe et onirisme
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Le regard photographique
de Marie Maurel de Maille
par Gérard-Georges Lemaire
Marie Maurel de Maille[MA&MD]
Santiago Arranz,
l'ami intime des écrivains
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage[idées]
George Koumouros
"Portrait Landscapes"

Exhibition curated
by Megakles Rogakos

PRESS RELEASE

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

à bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

      duchamp[MA&MD]
L'univers fantasmagorique
d'Esther Ségal
par Gérard-Georges Lemaire
Mucha[livre]
Quand Patrizia Runfola nous révèle le cheminement d’Alfons Mucha de Paris à Prague

Christian Parisot s’entretient avec Gérard-Georges Lemaire à propos du livre de Patrizia Runfola sur Alfons Mucha qui vient de paraître aux Editions Exils.
visuelimage[idées]
Ney Matogrosso: Beautiful as a Greek
The Greek Mythology inspires a Revolutionary”
by Alkistis Michaelidou
PRESS RELEASE

Co-curated by Dr Megakles Rogakos
and Ioannis N. Arhontakis
     
      duchamp[MA&MD]
Le monde enchanté de Christine Jean
par Gérard-Georges Lemaire
visuelimage
[idées]
GROUP VISUAL ART EXHIBITION
"Die Kunst ist ein Ausweg
bei sexuellen Problemen"
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[MA&MD]
Eric Rondepierre
et les aléas de la pellicule
par Gérard-Georges Lemaire
     
      visuelimage
[idées]
“Prossalendi’s Britannia
Contemporary Perspective
PRESS RELEASE

by Rogakos Megakles
duchamp[livre]
Procès de l'art contemporain :
Accusation et défense
Jean-Luc Chalumeau
UPPR éditions,
collection « Carte blanche »,
134 pages, 14,50 euros.
[idées]
duchamp
Corfu Festival for the Bicentenary
of the Order of St Michael and St George 1818 – 2018
by Rogakos Megakles
     
      duchamp[MA&MD]
Les figures rabelaisiennes
de Claude Jeanmart
par Gérard-Georges Lemaire
duchamp[livres]
Severine Jouve s'entretient avec Gérard-Georges Lemaire
à propos de son histoire de la critique d'art.
duchamp[MA&MD]
La petit monde exhubérant
de Laurie Karp
par Gérard-Georges Lemaire
     
      duchamp[livre]
Le Livre des îles noires – vies de Fletcher
roman de Pierre Furlan publié par Au Vent des Îles
par Christophe Cartier
duchamp[MA&MD]
Umberto Mariani : dorures et plissage
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
The Muses Project
A Dialogue Between Art and Science
by Rogakos Megakles

Press Release
     
      duchamp[focus]
I 4 SOLI
Une exposition présentée par Gérard Georges Lemaire
duchamp
Le cercle de Brion Gysin à Paris
par Gérard-Georges Lemaire
[idées]
duchamp
Joycean Exegesis of The Large Glass: Homeric Traces in the Postmodernism of Marcel Duchamp.

by Rogakos Megakles
     
      duchamp[humeur]
Misungui Bordelle
17 novembre, 10:36.
duchamp[focus]
Supplément d’âmes
Correspondance entre Ernest Breleur et Myriam Dao, octobre-novembre 2016
duchamp[focus]
Focus sur Lois Weinberger
par Myriam Dao
     
      Myriam Dao
Arthur Aeschbacher en compagnie de Marcel Duchamp et de Brion Gysin.

par Géraldine Kozask

duchamp[idées]
Entretien avec Bernard Metzger.

par Christophe Cartier
[idées]
Myriam Dao"NAPOLUN"
Empires de Huang Yong Ping
Monumenta 2016 au Grand Palais

By Régine Cuzin et Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
"Welcome - The European Hospitality and its Borders"

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Retour « à la campagne » pour les artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton

par Myriam Dao
duchamp[idées]
La bibliothèque d’Anselm Kiefer

par Pierre Furlan
     
      duchamp[idées]
Picasso - Cocteau: A Top Artistic Encounter

By Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Lettres de Panduranga  - Au Jeu de Paume,
« l’esthétique du divers » mise en orbite

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Ink Kingdom / Truc-Anh,
« Un cabinet des âmes errantes »,

par Myriam Dao
     
      duchamp[idées]
Après le « Jour d'après »,

par Myriam Dao
duchamp[idées]
Entretien avec Diane Ducruet, photographe.

Propos recueillis par Christophe Cartier
Jeff Koons sans ironie[idées]
Galerie A2Z
Entretien avec Anthony Phuong, galeriste

Propos recueillis par Myriam Dao
     
      archipel[idées]
Archipel Secret - Palais de Tokyo - Paris
Richard Streitmatter-Tran diacritic.org
The Women and the Waq Waq

par Myriam Dao
Jeff Koons sans ironie[idées]

Jeff Koons sans ironie

par Pierre Furlan
Jeff Koons sans ironie[idées]

Retrait de la photo de Diane Ducruet « mère et fille » de la programmation du mois de la photo : Petit compte rendu d’une maladresse révélatrice de peurs ancestrales….
par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Les coups de cœur 2
par Eric De Monagendart
duchamp[idées]
Les coups de cœur 1
par Eric De Monagendart
Bill Viola
[idées]
De Mapplethorpe à Nancy Cunard... Correspondances fictives (1986)

par Myriam Dao & Christophe Cartier
     
      Christophe Cartier
[idées]
Super-héros, rendons justice…

par Myriam Dao

[idées]
Bill Viola ouvre des fenêtres sur les grands thèmes de la peinture occidentale.

par Myriam Dao & Christophe Cartier
Christophe Cartier [idées]
PAPARAZZI
ou comment la presse people bouleverse nos grilles de lecture

par Christophe Cartier
     
      duchamp[idées]
Margarita Petrova’s Dollhouse - An Allegory for the Human Condition

par Megakles Rogakos
demetrius[idea]
The Illustrated Books of Démétrius Galanis
A Discreet yet Amazing Exhibition

by Megakles Rogakos
duchamp[idées]
Le Grand Verre et le Pavillon de la Grande Jetée.
Centenaire de la visite de Marcel Duchamp à Herne Bay en 1913.

par Megakles Rogakos
     
     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com