logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 Suite

25-04-2013

18-04-2013

11-04-2013

04-04-2013

27-03-2013

21-03-2013

14-03-2013

07-03-2013

28-02-2013

21-02-2013

 
[verso-hebdo]
14-02-2013
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Charles Pépin, Mark Brusse : la question de la beauté
À tout juste quarante ans, Charles Pépin est ce qu’il est convenu d’appeler un philosophe réputé : on connaît en particulier ses conférences ouvertes à tous au cinéma MK2 Hautefeuille en plein quartier latin (encore une bonne action de Marin Karmitz qui aime soutenir les artistes et les intellectuels non-conformistes). Chroniqueur dans les radios, les télés et les magazines, cet agrégé de philo, mais aussi diplômé d’HEC et de Sciences Po (où il enseigne) publie ces jours-ci un livre chez Robert Laffont qu’il a failli intituler « la beauté racontée aux snobs ». Mais c’est finalement Quand la beauté nous sauve. Un hommage à Dostoïevsky ? (« la beauté sauvera le monde... ») ou bien au révérend père Bro qui lui-même avait repris la célèbre formule ? Pas vraiment. Son message peut se résumer ainsi : 1°) le plaisir de la beauté est subversif. 2°) Il est pourtant nécessaire de le partager, étant par ailleurs entendu qu’il est bon de « ne pas comprendre pourquoi l’on ressent une émotion particulière. Mieux encore, on peut être heureux de ce mystère. »

Ici, comment ne pas évoquer la démarche de l’artiste Mark Brusse, qui vient de faire l’objet d’une publication par le Musée d’Art Roger-Quillot de Clermont-Ferrand ? On y trouve notamment un texte de Véronique Petit à qui les œuvres de Brusse font penser aux kôan (nom japonais du gongan, pratique fondamentale du bouddhisme Chan, aux VIIe et VIIIe siècles chinois). Elle précise : « Il me semble que l’œuvre de Mark Brusse, à la façon d’un kôan, résiste à l’interprétation, qu’il y a en elle quelque chose d’irréductible, qui ne se laisse pas faire, un noyau dur qui provoque, éveille et engage le regard. » Rappelons que Mark Brusse, né hollandais en 1937, est aujourd’hui un citoyen du monde dont le camp de base est à Paris depuis 1960 (il y expose régulièrement à la galerie Louis Carré). Grand ami de Robert Filliou, Daniel Spoerri et Pierre Restany, il fut proche de Fluxus comme du Nouveau Réalisme tout en restant lui-même, c’est-à-dire un incorrigible individualiste pratiquant en virtuose le mariage de la carpe-matière avec le lapin-pensée.

Pour éditer ce petit livre, le musée de Clermont-Ferrand a saisi l’occasion du déplacement d’une sculpture monumentale de Brusse réalisée en 1997 en pierre volcanique de Volvic : Dans la mémoire des crapauds. On trouve dans le document des reproductions de peintures à la détrempe sur papier Hanji marouflé sur toile qui donnent une des clefs de la présence à Clermont des crapauds en pierre de Volvic : Mark Brusse est passionné par les volcans. Dans le dossier consacré à Brusse par Verso en mai 2009, Belinda Cannone observait : « Dans The Steaming Heart (1996), de la vapeur sort d’un gros cœur rouge et elle communique avec la vapeur d’un grand sexe féminin de même couleur qui lui fait face. Car les choses et les êtres (et donc leurs organes) sont chez Brusse des machines à vapeur, elles sont énergie, combustion. Le vivant coule ou fume, il n’est jamais sec. Un homme et une femme sont allongés de part et d’autre des pentes d’un volcan et de leur sexe émane la même vapeur que celle qui s’échappe de la bouche du volcan, les fumerolles se rejoignant au-dessus d’eux (Volcano Sleepers, 2001)... » Vous ne comprenez pas bien ? Tant mieux : c’est sans doute que vous êtes sur la voie d’accès à la sensation de beauté, qui n’est pas un luxe ou un divertissement pour gens cultivés, nous rappelle Charles Pépin : « elle joue un rôle central dans notre existence, parce qu’elle enrichit nos vies. »
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
14-02-2013
 
logo visuelimage.com

Verso n°127

L'artiste du mois :
Catherine Lopes-Curval

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com