avec le soutien éclat ou éclat
hotel de beaute
ID : 191
N°Verso : 127
L'artiste du mois :
Catherine Lopes-Curval

Titre : Les terrains de jeux de mon enfance
Auteur(s) : par Catherine Lopes-Curval
Date : 01/12/2021



Les terrains de jeux de mon enfance
par Catherine Lopes-Curval

Dans mon enfance, les traces impressionnantes de la seconde guerre mondiale semblaient avoir toujours été là. Pourtant, mes parents l’évoquaient, cette guerre. Ils l’avaient vécue adolescents et se souvenaient très bien des privations et du couvre-feu. Dès qu’il eut l’âge, mon père s’engagea. Vint le débarquement, l’arrivée des alliés, la libération. La guerre finie, nos envahisseurs et nos libérateurs nous avaient laissé sur les plages et sur les falaises leurs créations militaires devenues nos terrains de jeux. Les formidables blockhaus pour les enfants qui aiment se cacher, se créer des peurs et qui servaient aussi d’urinoir - les fragrances étaient puissantes - les pontons posés sur les plages dont nous plongions à marée haute et ceux ancrés au large, architectures étranges bordant l’horizon.

J’avais quitté ces paysages pour Paris en pensant ne jamais y revenir. Cependant, ma mère souffrante, sa disparition, puis le confinement ont déterminé mon désir de me réapproprier ces espaces. Aujourd’hui les sites sont classés et touristiques. La nature y fait son œuvre pour que lentement disparaisse cette archéologie.

J’ai eu besoin de retrouver ces terrains de jeu de mon enfance et d’y observer les gosses d’aujourd’hui qui refont les mêmes gestes. Née à Bayeux, première ville libérée qui s’enorgueillit d’un platane gigantesque planté après la Révolution et que j’ai associé comme symbole de liberté.

 



 
 
visuelimage