logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 Suite

12-07-2012

21-06-2012

13-06-2012

07-06-2012

31-05-2012

24-05-2012

17-05-2012

10-05-2012

03-05-2012

26-04-2012

 
[verso-hebdo]
12-07-2012
Une lettre hors série
de Jean-Luc Chalumeau
Christophe Cartier au musée Paul Delouvrier
Christophe Cartier est le cofondateur du site visuelimage auquel s’est associée la revue Verso : serait-ce une raison pour passer sous silence son identité de peintre au moment où un musée va lui consacrer une exposition ? Je ne le crois pas, et c’est pourquoi j’interviens dès à présent pour évoquer la démarche de cet artiste dont vingt toiles abstraites, toutes réalisées depuis 2007, toutes de format « figure » (162 x 130 cm), et presque toutes « sans titre », seront présentées au musée Paul Delouvrier d’Evry du 6 au 28 octobre (12, clos de la Cathédrale). Elles entoureront un triptyque intitulé Nymphéas, ce qui n’est évidemment pas neutre, étant bien entendu que le Monet qui intéresse Cartier se préoccupait moins de représenter des fleurs aquatiques que de rendre, selon son expression, « la beauté de l’air ». Tout se passe comme si, au XXIe siècle, un peintre parvenu à la maturité, fort d’une œuvre se déployant sur un quart de siècle, avait entrepris de simplement peindre une réalité immatérielle, loin de tout motif identifiable (certains tableaux dits « soleil » ont été ainsi nommés après coup, l’artiste ne s’étant nullement proposé de figurer l’astre au départ).

Telle serait l’idée aujourd’hui incarnée par ces tableaux offrant une profondeur au-delà de la mesure, une profondeur obtenue au cours d’un long processus, car ce sont avant tout des collages complexes. Le peintre utilise des mélanges de pigments et de vernis sur feuille de papier, lesquelles sont collées couche après couche tout en préservant les transparences selon un procédé entièrement personnel. Ce qui « mesure » la profondeur de l’objet esthétique selon Christophe Cartier, c’est la profondeur d’existence à laquelle il nous convie, une profondeur corrélative de la nôtre. Les effets de transparence et les glacis dont ce peintre est expert offrent sans doute ce type de profondeur que Clément Greenberg appelait la « profondeur picturale » à propos des compositions purement abstraites de Jackson Pollock. Mais c’est aussi à une autre profondeur que nous invite la peinture de Cartier, celle que les phénoménologues appellent la profondeur esthétique.

Maurice Merleau-Ponty nous a enseigné que devant l’objet esthétique, nous ne sommes ni une pure conscience au sens d’un cogito transcendantal, ni un pur regard parce que ce regard est lourd de tout ce que nous sommes. L’objet esthétique n’est à nous que si nous sommes à lui. Le sentiment esthétique qui peut naître à partir des tableaux de Christophe Cartier n’est profond que dans le mesure où ces objets nous atteignent dans tout ce qui nous constitue. Il faut prendre le temps de s’immerger en eux : non pas l’immédiateté d’une impression (qui ferait dire à certains « c’est joli » ou bien « c’est décoratif »), mais la confrontation de l’œuvre avec tout ce que nous sommes, nourri par notre passé, ce passé qui donne une densité à notre être et une pénétration à notre regard. Si bien que nous pourrons découvrir que la profondeur de l’objet esthétique se définit par cette propriété qu’il a de s’affirmer comme objet, mais aussi de se subjectiver comme source d’un monde : en l’occurrence le monde de Christophe Cartier.
www.christophecartier.com
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
12-07-2012
P.S. En cette mi-juillet est mis en ligne le numéro d’été de Verso (64). Le dossier principal est consacré à Pierre Marie Lejeune, celui par qui les frontières entre sculpture et design sont abolies : un artiste d’exception.
 
logo visuelimage.com

Verso n°121

L'artiste du mois : Catherine Viollet

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com