logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suite

09-12-2021

02-12-2021

25-11-2021

18-11-2021

11-11-2021

04-11-2021

28-10-2021

21-10-2021

14-10-2021

07-10-2021

 
[verso-hebdo]
28-10-2021
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Un « vrai artiste », Jean-Pierre Cornet
La carrière de Jean-Pierre Cornet est aussi celle d'un architecte DPLG, qui profita d'une bourse de pensionnaire de la Villa Médicis pour parcourir l'Italie et bien connaître les collections de peinture de Rome (surtout Corot et Ingres) mais aussi de Venise (surtout Carpaccio). En 1969, boursier Fullbright pour la master class de Louis Kahn à l'Université de Pennsyvanie de Philadelphie, il s'imprégna de la grande architecture classique européenne. Lui-même devenu enseignant puis chef d'atelier à l'Ecole d'Architecture de Paris-La Seine et pratiquant l'architecture libérale jusqu'à sa retraite en 2014, il ne cessa jamais de pratiquer la peinture, exposant dès 1962 à la galerie Simone Heller. Jeune peintre en 1959 (il est né en 1938), il avait notamment fréquenté Jean Bertholle et le Suisse Hans Heiler, tous deux proches de Roger Bissière qui fut sa première grande référence picturale. Il évolua par la suite en restant attaché à un art minutieux du paysage et de la figure sur de petits formats, comme en ont témoigné ses expositions à New-York (galerie Meg Cohen, 2011) et à Paris (galerie Mercier, septembre-octobre 2021).

A l'occasion d'une exposition collective en 2017, Jean-Pierre Cornet avait modestement formalisé son ambition : « cette peinture, figurative, tente de communiquer une atmosphère liée à des émotions. A partir d'une réalité riche et toujours présente, elle tend à devenir plus concise et plus allusive. » Corot ne se serait pas exprimé autrement ! La question soulevée par Jean-Pierre Cornet serait peut-être éclairée par une autre ainsi traduite : « peut-on préméditer d'être soi ? ». Ses admirables petites huiles consacrées à des vues du Paris qu'il aime, entre Pont-Neuf et Saint-Germain des Prés, nous révèlent que ce sont les actes prémédités, ceux qui requièrent beaucoup de soins, qui livrent le mieux la spontanéité humaine. Le style est le lieu où apparaît l'auteur. Il y a style lorsque nous discernons, même sans pouvoir l'exprimer, une certaine relation vivante de l'homme au monde, et que l'artiste, ici Jean-Pierre Cornet, nous apparaît comme celui par qui existe cette relation, non parce qu'il la suscite, mais parce qu'il la vit. C'est la qualité incomparable de cette relation au monde, ce « style de vie » que nous saisissons dans l'oeuvre à travers les traits du métier dont nous pouvons ne pas nous apercevoir, alors que les autres peintres le voient fort bien. Je veux dire, par exemple, Morgan Bancon artiste et auteur de la préface du catalogue de la dernière exposition parisienne.

Il est intéressant de noter que Grégoire Mercier, jeune galeriste, marche sur les traces d'un Claude Bernard. Celui-ci recherche depuis des décennies des adeptes de la très haute qualité picturale et présente sur ses cimaises aussi bien Sam Szafran, récemment disparu, que Ronan Barrot, nouvelle coqueluche des collectionneurs. Mercier défend par exemple Chiara Gaggiotti, que citait récemment un jeune auteur voulant défendre les « vrais artistes ». J'ai rendu compte de l'essai de Benjamin Olivennes consacré à ce qu'il appelle « l'autre art contemporain ». J'ai souligné quelques maladresses, mais approuvé la démarche consistant à révéler qu'il existe en France une famille de peintres contemporains de toutes générations, parallèlement aux tendances à la mode, qui ne s'occupent que de communiquer des atmosphères liées à des émotions. Jean-Pierre Cornet défendu par la galerie Mercier est de ceux-là. Peut-être bien qu'il en est, sans le savoir, un chef de file.
(Cliquez à droite pour faire sa connaissance)

www.galerie-mercier.com
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
28-10-2021
 
logo visuelimage.com

Verso n°127

L'artiste du mois :
Catherine Lopes-Curval

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com