logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suite

30-06-2022

23-06-2022

16-06-2022

09-06-2022

02-06-2022

26-05-2022

19-05-2022

12-05-2022

05-05-2022

27-04-2022

 
[verso-hebdo]
09-12-2021
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Tabouret, nouvelle star mondiale
Jusqu' au 18 décembre, Claire Tabouret connaît une rentrée parisienne en fanfare : une grande exposition dans le nouvel espace de la galerie Perrotin impasse Saint Claude (Paysages d'intérieurs), une autre dans la galerie Almine Rech de la rue de Turenne (L'Urgence et la Patience) et une sculpture dans la cour du musée Picasso. Rien de moins. Comme elle fait par ailleurs partie des invités de l'exposition inaugurale de la Bourse de Commerce de François Pinault (un de ses premiers collectionneurs enthousiastes) et que ses marchands ont des succursales en Europe, en Amérique et en Asie, le magazine Télérama est tout à fait fondé à titrer le 15 octobre « Comment Claire Tabouret est devenue la nouvelle star de l'art contemporain.» De mon côté, je n'avais pas tort de prédire un brillant avenir à l'artiste installée à Los Angeles en préfaçant le catalogue de « Une affaire de Passion » en avril 2019, consacré à la collection de Nina et Jean-Claude Mosconi dont elle était une des vedettes (Fondation Christian & Yvonne Zervos, Vézelay).
On découvre d'abord, chez Perrotin, les grands paysages d'intérieurs peints sur de la fourrure synthétique colorée. Claire Tabouret les appelle ses « fluffy landscape paintings ». Elle a voulu que ses paysages soient « duveteux » ou encore « pelucheux » sur de grandes surfaces (2 mètres 13 sur 3 mètres 65, par exemple, pour To be titled, 2021). Cécile Debray observe que l'artiste a l'habitude de mettre sa technique et son aisance à l'épreuve de nouvelles contraintes. Ses supports sont d'autant plus résistants que, fortement marquée par les nymphéas de Claude Monet, elle veut obtenir une fluidité aquatique. C'est difficile, d'où une impression mélancolique, mais c'est un jeu volontaire aussi, d'où une proximité avec le jeu et l'enfance. Avec sa fourrure fluo comme fond, et le choix de paysages maritimes méditerranéens, Claire Tabouret obtient une proximité avec l'univers et la touche de Cézanne. Elle a beaucoup regardé l'histoire de la peinture, le laisse voir, et obtient de la part du spectateur un délicieux sentiment de complicité.
Le titre de l'exposition chez Almine Rech, L'Urgence et la Patience, s'explique par la manière dont Claire Tabouret, enfermée dans son atelier, a vécu la pandémie de Covid 19. Il y avait l'urgence de surmonter les dangers de la période en créant et méditant. Et il y avait la patience nécessaire pour attendre la fin de l'épreuve. Claire Tabouret traduit cette contradiction dans ses nouvelles sculptures, pour la première fois des bronzes coulés et peints dont l'idée lui est directement venue de Picasso avec son Verre d'absinthe de 1914. On remarque surtout une fontaine sous la forme de deux femmes, l'une assise et l'autre debout. Un filet d'eau s'échappe des yeux de la femme assise, comme des pleurs inépuisables. Le bronze est martelé, poli, et peint : les deux femmes sont vêtues de bandes verticales colorées qui se retrouvent dans la cour du musée Picasso. La méthode de travail de Claire Tabouret met l'accent sur la finition tactile et rugueuse du modèle en argile façonné à la main. Devenu bronze, il offre une présence brute et une viscéralité qui sont la marque d'une grande artiste que la rencontre avec Picasso n'effraie pas. Est-parce que son mari est le petit-fils du maître ? En tout cas, cette triple exposition est bien un des événements importants de l'automne.

www.alminerech.com
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
09-12-2021
 
logo visuelimage.com

Verso n°129

L'artiste du mois :
Erwan de Beauchaine

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com