logo visuelimage.com
 
 
 
Les [Verso-hebdo] antérieurs
Retour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suite

22-09-2022

15-09-2022

08-09-2022

30-06-2022

23-06-2022

16-06-2022

09-06-2022

02-06-2022

26-05-2022

19-05-2022

 
[verso-hebdo]
24-02-2022
La lettre hebdomadaire
de Jean-Luc Chalumeau
Inépuisable « chef d'oeuvre inconnu »
La célèbre nouvelle de Balzac sert une fois de plus de prétexte à une exposition, passionnante en l'occurrence. C'est dans la maison de Balzac de la rue Raynouard (jusqu'au 6 mars) sous la direction de Thierry Dufrêne. Ce dernier remarque que Balzac, en 1831, présentant sa première version du Chef d'oeuvre Inconnu alors intitulé Gillette dans la revue L'artiste, déclarait que « les arts sont si malades, qu'il y aurait quelque crime à faire encore des tableaux en littérature. » Au début du XXIe siècle, il y a toujours des auteurs pour considérer que les arts (plastiques) sont malades, ou même qu'ils ont complètement disparu (voir ma lettre au sujet du livre d'Yves Michaud « L'art c'est bien fini »). Mais le propos du commissaire n'est pas de nous parler de la maladie de l'art contemporain. Il retient surtout que, dans sa version de 1837, Balzac a fait du Chef d'oeuvre inconnu un texte sensible sur l'art qui doit beaucoup au romantique Théophile Gautier. Il a donc rassemblé quelques artistes s'étant explicitement référés au texte balzacien.

Il était difficile d'éviter Bernard Dufour, celui à qui le cinéaste Jacques Rivette avait confié l'incarnation de la main de Frenhofer (joué par Michel Piccoli) dans La Belle Noiseuse. La première pièce contient donc plusieurs grandes compositions où l'on voit le corps nu d'Emmanuelle Béart-Gillette traité par le peintre avec une émotion perceptible. « Ce film La Belle Noiseuse a été pour Rivette ce qu'est pour moi la peinture : pouvoir dire à une femme : dénudez-vous... » Thierry Dufrêne ne pouvait pas oublier non plus que le marchand Ambroise Vollard avait édité l'ouvrage illustré par Picasso. D'où une série de gravures mémorables. « Marie-Thérèse Walter est cette femme du Chef- d'oeuvre inconnu illustré par Picasso et son profil grec et ses rondeurs robustes accompagnent le « cubisme curviligne » qui l'emporte au temps de sa liaison avec Picasso... » On remarque aussi une aquarelle d'Anselm Kiefer en 1982, titrée en français Le Chef-d'oeuvre inconnu. Elle reproduit le péristyle de la chancellerie du Reich de Hitler (celui du fameux tableau dédié « au peintre inconnu ») qui se solde au fond de la composition, écrit Dufrêne, « par une toile quasi noire, une catastrophe. » Chez Balzac, le chef d'oeuvre était effectivement une catastrophe.

Un tableau particulièrement intéressant de l'exposition est celui de Paula Rego (2011) : Painting Him Out. On sait que Frenhofer va aux limites extrêmes de la relation entre le peintre et le modèle. Rego inverse les positions : les peintres dans son tableau sont des femmes. Elles n'ont pas de modèle, mais font leur autoportrait. Il n'y a qu'une exception masculine : un malheureux mâle qui semble beaucoup souffrir. C'est Paula Rego elle-même, en pantalon noir et tablier blanc, armée d'un gros pinceau, qui le brutalise, le plaque sur sa toile à laquelle il s'accroche, tête baissée, sans oser se défendre. Elle va le recouvrir de peinture verte. De ce même vert qui était celui de la serge dont Frenhofer, constatant l'échec de son oeuvre, masqua ses efforts inaboutis. Painting Him Out est énigmatique et complexe, écrivait Cécile Debray dans le catalogue de son exposition Les contes cruels de Paula Rego au musée de l'Orangerie en 2018, « il construit une série de reflets et dédoublements, une femme à l'arrière-plan qui enfante et, au premier plan, ce couple peintre-modèle, l'homme soumis à la puissance du geste de l'artiste, en voie d'absorption ou d'effacement... » Une option de plus, inattendue, face à l'inépuisable texte balzacien.
J.-L. C.
verso.sarl@wanadoo.fr
24-02-2022
 
logo visuelimage.com

Verso n°130

L'artiste du mois :
Hélène Muheim

visuelimage.com c'est aussi

Afin de pouvoir annoncer vos expositions en cours et à venir dans notre agenda culturel, envoyez nous, votre programme, et tout autre document contenant des informations sur votre actualité à : info@visuelimage.com
ou par la poste :
visuelimage.com 18, quai du Louvre 75001 Paris France

À bientôt.
La rédaction

Si vous désirez vous désinscrire de cette liste de diffusion, renvoyez simplement ce mail en précisant dans l'objet "désinscription".

     


Christophe Cartier au Musée Paul Delouvrier
du 6 au 28 Octobre 2012
Peintures 2007 - 2012
Auteurs: Estelle Pagès et Jean-Luc Chalumeau


Christophe Cartier / Gisèle Didi
D'une main peindre...
Préface de Jean-Pierre Maurel


Christophe Cartier

"Rêves, ou c'est la mort qui vient"
édité aux éditions du manuscrit.com